Quelles distinctions entre le drame bourgeois et le drame romantique ?

3 Answers

  • Le drame bourgeois :

    C’est un genre théâtral du XVIIIe siècle, théorisé par Diderot, qui se proposait de remplacer à la fois la comédie et la tragédie, en mettant en scène des sentiments souvent pathétiques liés à des conflits de la vie quotidienne, familiale ou sociale.

    Le drame romantique :

    C’est un genre théâtral théorisé par Victor Hugo qui opère le mélange de la tragédie et de la comédie.

  • Ils sont à mon avis parfaitement distincts.

    Le drame bourgeois, apparu au XVIIIème et crée par Diderot, se situe entre comédie et tragédie. Il présente une peinture réaliste des milieux bourgeois, milieux qui se prêtent bien au comique. Mais le sérieux du ton vient de la gravité des malheurs qui menacent les héros. Le but de ces drames est clairement d’émouvoir et se veut moralisateur. Le drame met en scène des gens communs, de basse condition. Les passions de la tragédie classique et les caractères de la comédie classique sont remplacés par la peinture des conditions et des relations de famille

    Le drame romantique ,lui, a vécu une vingtaine d’années dans la première moitié du XIXe siècle.

    La jeunesse romantique est une jeunesse fougueuse, qui ne se sent pas à l’aise dans l’époque où elle vit et donc à la recherche d’actes héroïques. De même, elle refuse les regles et contraintes du théâtre classique .

    Les textes fondateurs du genre sont : Stendhal:  » Racine et Shakespeare  » et Hugo : « Préface de Cromwell:

    Outre le rejet de la regle des 3 unités et du moralisme manichéen, il rejette aussi le drame bourgeois dans lequel on est fidèle aux décors, aux costumes, etc. pour imiter la réalité.

    Les romantiques refusent cette illusion de faire vrai au nom de l’imagination, de l’expression du génie.

    J’espère que cela te convient comme réponse?

  • Bonsoir,

    La distinction essentielle entre les deux, outre le fait que l’un est considéré comme noble et l’autre populaire, réside dans le fait que le drame romantique, théorisé par Hugo (Préface de Cromwell), est constitué d’un élan lyrique.

    Je m’explique : si le drame bourgeois est la retranscription (le littéraire vient de la nature de cette retranscritpion qui souvent est message. Ex : Beaumarchais) quelle que soit la tonalité choisie, de la vie domestique, le drame romantique (selon la définition du romantisme français telle que définie par Hugo, toujours) veut s’affranchir des règles du théâtre classique (le drame bourgeois s’en sert pour mieux faire rire ou pleurer) et se veut le creuset ainsi que la synthèse des âges passés du théâtre.

    Ainsi : pas de genre antique, pas de règles classiques, pas d’unité d’action, pas de ressort dramatique simple. Au contraire, drame multiple, personnages lyriques et nombreux, veine historique souvent. Une sorte de melting-pot dramatique.

    Bises.

Laisser un commentaire