Quelle est la différence entre le naturalisme et réalisme ?

Quelqu’un saurait t il m’expliquer ? (sans me donner le lien wikipédia …)

7 Answers

  • le réalisme c est montrer la réalité telle qu’elle est mais sans pour autant en faire une analyse scientifique , avec de la liberté. Maupassant, auteur réaliste, disait « faire vrai c est donner l illusion du vrai ».

    le naturalisme connote une approche plus scientifique, à la manière d un chercheur, l auteur se renseigne, va sur le terrain et confère ainsi à son livre un aspect documentaire, didactique mais également critique : ex :Germinal de Zola

    le naturalisme est pourrait on dire, plus radical, plus stricte que le réalisme masi ces deux genres sont liés

  • Ce n’est pas le lien de Wikipedia mais beaucoup mieux :

    http://www.site-magister.com/zola.htm

    Pour dire les choses rapidement, on a d’abord parlé de réalisme en peinture avec les tableaux de Courbet et cela a désigné un courant artistique puis littéraire qui avait pour caractéristique le refus du beau et de l’esthétisme et la recherche de l’exactitude, de la réalité.

    Le terme naturalisme intervient ensuite et s’attache principalement à l’œuvre de Zola, écrivain réaliste, certes, mais qui travaille dans une autre dimension : celle du roman expérimental, fondé sur les travaux du docteur Claude Bernard sur la recherche expérimentale, que zola veut appliquer aux lois de l’hérédité. L’idée de Zola, c’est de plonger ses héros dans des milieux différents et de voir l’interaction de leurs composants sur le devenir de ces personnages. Il écrit donc la série des 20 romans des « Rougon-Macquart » dont le sous-titre est « histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second-Empire ».

    L’étude de ce mouvement littéraire est évidemment beaucoup plus complexe que cela et il convient de lire Zola (« le roman expérimental ») et les essais qui ont été consacrés à cette période pour en avoir une idée plus nette.

  • C’est une question de zoom. Les « réalistes » restaient à une certaine distance de certains objets peu attirants en eux-mêmes. Ils n’en parlaient pas. Zola a changé cela: on a vu les boutons rouges sur les visages à acné, le caca dans les vases de nuit, etc. Cela a fait la (très mauvaise au départ) réputation de Zola et de ses émules naturalistes. Puis, on a vu pire. La première guerre mondiale a changé la vision. Après la seconde, on a eu la télévision. Zola se lit encore, preuve que dans son genre il était peut-être le meilleur – le plus convaincu, je pense.

  • je préfère te conseille de lire « la théorie des écrans » de Zola qui est une lettre qu’il adressa a Valabrègue set dans laquelle il explique (selon moi très justement) les conceptions esthétiques du réalisme et du naturalisme^^. Cette lettre doit êttre facilement trouvable sur le net. Je suis désolée de ne pas donner directement la réponse ici mais il me serait dur de reprendre justement ce que Zola a su dire parfaitement….

  • Réalisme n. m.

    En un sens étroit, le mot désigne une école littéraire conduite par Champfleury qui, en 1850, prône la vérité dans la représentation de la vie, en s’opposant aux illusions et aux excès du romantisme.

    Chronologiquement, ce mouvement précède le naturalisme.

    En un sens plus large, il s’agit d’une esthétique romanesque visant à la représentation la plus fidèle possible du monde réel, qui domine dans les romans du XIXe siècle, de Balzac à Flaubert.

    Le romancier, comparable au savant, applique les méthodes des sciences de l’observation et de la philosophie positiviste. Les thèmes principaux sont les moeurs d’une époque, d’un milieu, les liens avec le contexte historique, politique, social ; l’influence du milieu sur l’individu ; la ville, la province, les misères sociales et l’ascension sociale.

    Il se caractérise également par un souci d’objectivité : récits à la troisième personne, intrigues tirées de faits divers, descriptions réalistes, documentation, recherche du fait « vrai » etc.

    Naturalisme n. m.

    Mouvement littéraire de la fin du XIXe siècle, né dans le prolongement du réalisme, qui connut son apogée dans les années 1880 avec les grands romans de Zola ; le naturalisme s’attache à représenter la réalité en appliquant à l’observation des phénomènes sociaux les principes des sciences expérimentales.

    Courant artistique et littéraire qui se propose de reproduire très exactement la nature, en refusant toute idéalisation du réel, et en valorisant tous les aspects, même ceux qui sont, à tort selon lui, réputés vils. Le naturalisme s’est fait reprocher une complaisance dans le sordide, mais c’était par refus de laisser de côté certains aspects de la vie sociale.

    Source : voici le site : http://www.lettres.org/lexique/index.htm

  • Le réalisme est regarder la société et essayer de la transmettre comme une photo. Le naturalisme est comme une radiographie de la société. Voilà la différence ! 🙂

  • réalisme est le contraire du naturalisme

Hottest videos

Laisser un commentaire