que signifie  » pressé d’avoir jeuné meshui »?

bonjour, dans un extrait des « Tragiques », d’Aggripa d’Aubigné il est écrit :

 » Mais son Jacob, pressé d’avoir jeuné meshui,

ayant dompté longtemps en son coeur son ennui,

A la fin se défend, et sa juste colère

…… « 

A coté de meshui il y a un numéro, qui renvoie à la définition  » dans un but détourné » . Ma question est peut-être bête, mais est-ce  » pressé d’avoir jeuné meshui » qui signifie dans un but détourné, ou juste meshui, ou jeuné meshui ? Et si quelqu’un a étudié cet extrait , pourrait-il m’expliquer ce que cela signifie ?

Merci =)

3 Answers

  • Meshui signifie « dès aujourd’hui, maintenant » en vieux français.

    Amitiés

  • Meshui (prononcer mèzui) signifie bien « ce jour ». Hui=aujourd’hui.

    « Dans un but détourné » ?…. Je ne vois pas de rapport avec le texte.

    Il faut resituer le passage dans son contexte.

    D’Aubigné file la métaphore entre la guerre catholiques / calvinistes

    et l’opposition entre les « bessons » [jumeaux] Ésaü / Jacob.

    Je veux peindre la France une mère affligée

    qui est entre ses bras de deux enfants chargée.

    Le plus fort, orgueilleux, empoigne les deux bouts

    des tétins nourriciers; puis à force de coups

    d’ongles, de poings, de pieds il brise le partage

    dont nature donnait à son besson l’usage :

    ce voleur acharné, cet Ésaü malheureux,

    fait dégât du doux lait qui doit nourrir les deux,

    si que pour arracher à son frère la vie,

    il méprise la sienne et n’en a plus envie ;

    lors son Jacob, pressé d’avoir jeûné meshui,

    ayant longtemps dompté en son coeur son ennui,

    à la fin se défend et sa juste colère

    rend à l’autre un combat dont le champ est la mère.

    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

    On pourrait paraphraser les 4 derniers vers ainsi :

    Alors Jacob, survolté par son jeûne prolongé,

    las d’avoir si longtemps gardé son chagrin en lui,

    à la fin se lâche, il se défend et sa juste colère

    lui fait rendre coup pour coup à son frère.

    (L’agression vient des catholiques; mais les protestants poussés à bout leur ont bien rendu leurs coups.)

  • Je ne savais pas que les Protestants devaient jeûner avant le méchoui ! Merci de l’info !

Laisser un commentaire