Que signifie l’expression « Macarel » ?

Une interjection prononcée de manière récurrente par nombre d’Aveyronnais ! (avec la variante « Macarel de macarel » ou encore « Macaniche », entendue dans le Decazevillois).

PS – Surtout amis rouergats, ne voyez aucune malice dans ma question ! Je garde le meilleur souvenir du Pays vert…

7 Answers

  • Réponse d’un habitant du 81 :

    « Macarel » est un mot qu’on emploie souvent dans le coin. C’est un mot occitan que l’on traduit littéralement par proxénète/maquereau (maquerelle).

    Mais la traduction n’est pas d’une grande utilité pour en comprendre l’utilisation dans la langue parlée. En effet, on ne traite pas quelqu’un de « macarel ». La langue d’Oc possède d’autres mots pour traiter directement quelqu’un de p…

    « Macarel » n’est pas une insulte. Le mot est à considérer comme un juron, un « gros mot ». C’est l’équivalent du « putain… con » toulousain, le « peuchère » marseillais ou bien encore le « tabernacle » québécois.

    « Macarel », c’est comme un point d’exclamation ! Signe d’un étonnement, d’une (mauvaise) surprise, qui augure que le reste de la phrase à suivre va exprimer un certain mécontentement, un fort agacement. En « bon » français, c’est un peu l’équivalent de l’expression : « Nom de dieu ».

    Difficile à expliquer… Il faut être né dans le coin ou y vivre depuis un certain temps pour savoir l’utiliser à bon escient. 😉

  • à propos de « Macaniche », je vais te raconter une blague sympa. J’avais un copain aveyronnais qui disait cela à tout bout de champ. Mes enfants à l’époque étaient assez jeunes, et je ne pensais pas qu’ils y prêtaient trop d’attention. Or un jour, après avoir quitté ce dit ami, mon fils aîné (5 ans à l’époque), me dit, très sérieusement chagriné : « il a dû beaucoup l’aimer son chien non ?! ». Je ne comprenais absolument rien, alors mon fils insista : »je parle du monsieur et de son caniche….. ». Bien entendu j’en parlais aussi sec à mon ami qui en a ri très longtemps….

  • Ô fan !

    Macarel c’est un poiscaille !

    Sinon c’est une interjection courante … effectivement… dans tout le sud … enfin dans les arrières-pays …

  • c’est occitan, en fait……

    voir ici: macarel.org (et c est pas une blague)

  • Il s’agit en fait de maquerelle. La maquerelle étant la femelle du maquereau, je vous laisse imaginer quelle profession embrasse cette dame…

  • Oh Putain !

    C’est aussi à Toulouse, en patois.

    Macarel est en fait le maquereau, le proxénète.

  • c’est un peu comme « nom de diou »

    macarel, expression qu’on peut apparenté à « nom de dieu »

Hottest videos

Laisser un commentaire