Pourquoi le point d’interrogation en espagnol s’ecrit-il a l’envers?

12 Answers

  • En espagnol, le seul moyen de distinguer une interrogation d’une affirmation, est le ton de la voix, c’est pourquoi les Espagnols ont pris pour habitude de signaler dès le début qu’il s’agit d’une question lorsqu’ils écrivent. Et c’est bien pratique quand on lit, un exemple : imagine que tu lis un texte, et que tu tombes sur la phrase « todos trabajan aquí » (= ils travaillent tous ici). Tu la lis donc d’une manière normale, et à la fin, surprise, il y a un point d’interrogation ! Ce que l’on fait donc, dans au moins 90% des cas, c’est relire la phrase, en lui donnant l’intonation correcte pour en faire une question, D’où l’intérêt du point d’interrogation à l’envers au début de la phrase : quand tu lis « ¿todos trabajan aquí? », tu n’as plus aucun doute sur l’intonation a donner à ta phrase. Et il en est de même pour les exclamations :

    « ¿Estás seguro de que todos trabajan aquí?

    – ¡Ya te he dicho que no! »

    Voilà… j’espère t’avoir aidé 😉 À noter que ce système existait également en portugais, pour la même raison, mais il n’est plus utilisé maintenant.

  • Curieux: les espagnols se demandent la même chose à propos des français (question de point de vue).

    Une phrase interrogative en espagnol doit commencer par un signe d’interrogation. Non seulement pour des questions d’intonation, mais aussi de compréhension.

    En espagnol une phrase, construite de la même manière, peut être affirmative ou interrogative. Le seul moyen pour les différencier à l’écrit sont les points d’interrogation. A l’oral c’est l’intonation. Il peut donc s’avérer utile de savoir si ce qu’on lit est une question et où elle s’arrête.

    Essayez de lire des (longues) phrases en espagnol. Vous trouverez facilement l’utilité.

    – Vamos a ir juntos a ver el estreno de la película.

    – Vamos a ir juntos a ver el estreno de la película ?

    – ¿Vamos a ir juntos a ver el estreno de la película ?

  • c »est pour la lecture du texte pour mettre dans la voix la question

  • Pour que l’on ne confonde pas l’espagnol avec le russe ou le chinois.

  • Ils l’écrivent en disant « Olé » et tournent ….Alors le pt se trouve à l’envers !

    (comme toi, ds une autre question à marcher sur la tête …., )

  • il y certainement une réponse précise mais je ne la connais pas

    je suppose que, le point d’interrogation à l’envers marque le début de l’interrogation et ensuite celui normal la fin

    je ne suis pas certain d’en comprendre l’interet, sauf peut être pour aider à donner le ton ?

  • Parce qu’ils partent du principe que dès que tu écris ta question tu finiras de toute façon ta word par le « ? » et que cela évite par conséquent d’oublier de le mettre ce qui donnerait un autre sens à la question si elle est mal formulée. Je pense que c’est aussi pour t’obliger à formuler une question et pas écrire n’importe quoi dans le titre! C’est en quelque sorte une manière de protéger ce communicate board de devenir un capharnaüm ou une foire aux words qui ne voudrait rien dire . Gros Bisous Achille xxxx

  • je vais cartonner la tata : avec son « olé »

    C’est pour qu’on sache que c’est une question qu’on pose .

    « this is it »

  • Comme l’ont déjà dit les autres, c’est juste visuel mais dont l’intérêt échappe.

    Pour signaler une question, une seule ponctuation aurait d’ailleurs suffi; ils ont dû commencer à écrire comme ça et ça s’est ancré, c’est devenu culturel. Mais pour nous autres français, on se demande légitiment pourquoi cette ponctuation renversée ?

    Pourquoi ce signe retourné ?

    Peut-être les hispaniques ne savent ils jamais comment… « tourner » la question.

    Lo siento, me burlo un poquito de nuestros amigos…

    Hastà luego.

  • En fait, le premier, en début de question, est à l’envers et le dernier est à l’endroit, allez savoir pourquoi ? Je n’ai pas trouvé d’explication…

Laisser un commentaire