pour vous avoir un esprit cartésien s’est être terre a terre ou noir c’est noir blanc c’est blanc?

6 Answers

  • Etre terre à terre c’est être pragmatique, vivre dans la réalité..

    Noir c’est noir et blanc c’est blanc , c’est du manichéisme..Il existe toute sorte de blanc et de noir, allant du gris clair au gris foncé…

    Etre cartésien, c’est un peu refuser la poésie que l’o peu trouver en toute choses, c’est s’arreter au fait que 2 et 2 font 4…

    Etre cartésien c’est douter, douter de tout…douter de soi?reprendre tout à zéro pour arriver à ses propres conclusions…

    Le philosophe Alain a écrit : » Penser, c’est dire Non! », c’est à dire tout remettre en question..donc etre cartesien ce n’est pas ce que tu pensais, ce que en général on pense…il faut partir de l’origine du doute pour remonter peu à peu le chemin vers la certitude…pas facile, hein?

  • Ni l’un ni l’autre. C’est de vouloir tout expliquer rationnellement.

    Bises

  • Ah, aujourd’hui tu as intêrét à être un peu de tout, un peu d’allah, de jésus, de la tora,…un peu de boudhisme, de la gauche et la droite…un peu de marx et du marxisme et pourquoi pas un peu de freud et de l’inconscient…. un peu de baudelaire, son spleen et son idéal, un peu de descartes et son apriori….Un peu de Gainsbard aussi car il faut être solide pour résister aux chocs…

    Enfin un peu de tout pour être complet et comprendre ou au moins avoir un semblant de compréhension afin de voyager au travers de cette vie inaperçu mais digne malgré tout.

    Salut à toi odette et gros bisous.

    C’est comment qu’on apelle ca: être poly….

  • c’est être limité !

    Je le sais je l’ai été trop longtemps.

    Maintenant je découvre le monde…

  • C’est être terre à terre

    Mettre pieds sur terre

    Mettre pied à terre

    Et marcher sur la terre

    Pour voir un peu clair

    En les écoutant dire

    Sinon y’a rien à faire

    Tout va voler en l’air

    Et à quoi s’en tenir?

    Car chacun dit:

    –Régle moi mon problème maintenant,à l’instant même,je ne veux plus attendre demain.

  • l’héritage cartésien est avant tout l’héritage du refus des héritages. Être cartésien, en philosophie, c’est rompre avec tout ce qui fait qu’on est déjà en chemin, s’assurer soi-même du véritable commencement, reprendre pour son compte le mouvement qui va du doute au cogito, ainsi qu’a voulu le faire Husserl dans les conférences qu’il prononça à la Sorbonne en 1929, sous le titre de Méditations cartésiennes. Ce mouvement sera toujours à reprendre.

Hottest videos

Laisser un commentaire