Par rapport au verbe « moudre » comment appeler l’action de moudre: la moulition; le moudage?

7 Answers

  • .

    Tu es moulu, avec tout c beau monde qui t’a gracieusement fourni la réponse 😉

    .

  • Mouture de Panurge, je ne dirai qu’un mot (ou deux pour faire plus court que ce que je recopie en dessous lol) : « Moult bien ! »

     » Le verbe moudre est très ancien et c’est le seul verbe de la langue française à avoir à la fois des déclinaisons et des inclinaisons.

    Et, Révérend, en effet suivant ce que l’on moud ce verbe se transforme. Quelques exemples simples et facile à comprendre : (je suis obligée de commencer par le plus simple parce que j’en vois au fond qui ont du mal à suivre)

    Exemples simples donc, prenons le fait de broyer du café.

    Si on broie ce café tout en étant à cheval, on mout le café.

    Ce qui plus tard engendra l’expression bien conne « Ménage ta mouture »

    Si maintenant on broie ce café en étant assis sur un bidet, moudada le café.

    Ce qui plus tard engendra l’expression bien conne « A dada sur mon bidet je moudada mon beau café… »

    On voit tout de suite que suivant la situation il se forme une déclinaison. Ici cette déclinaison est liée au fait que le cheval comme le bidet sont de la famille des Équidés. Le cheval à conservé ses pattes mais le bidet à perdu ses roulettes.

    Prenons maintenant un exemple un peu plus complexe.

    L’action de moudre se décline suivant l’angle de la tangente et l’inclinaison du bilboquet. Exemples :

    Si on broie ce café dans une ligne droite, on moudroit le café

    Si on le broie ce café dans une courbe, on moutourne le café

    Si on le broie dans un sens gyratoire, on mougyre le café.

    La courbure agit donc sur la façon de moudre comme également l’environnement peut agir.

    Ainsi : dans certain cas on moulure le café quand on le fait contre le chambranle de la porte (qui comporte une moulure, je précise vu que au fond de la salle ! Hein ? ça pédale un peu)

    Si on moud ce café la nuit on moutarde le café !

    Si on moud ce café avec un arabe on mouloud ce café !

    Il y a donc une grande variété de façon de décliner le verbe moudre.

    Tu as évoqué le terme « moulition » et en effet cette déclinaison se produit si on moud en cassant un mur

    c’est une moulition (racine provenant bien sur de démolition).

    Le « moudage » s’applique quand la personne est dans la force de l’âge, plus jeune il moujeune bien sur.

    Certaine professions engendre une déviation sufixale (seuls les érudits connaissent ce terme)

    Ainsi le pécheur mouline le café alors que l’éleveur de Bovidés du genre Ovis, moutonne le café.

    Il existe une telle quantité de façon de conjuguer le verbe moudre que l’académie s’est vue contrainte de rédiger un dictionnaire uniquement réservé à l’action de moudre.

    Je préviens tout de suite ceux qui roupillent au fond que pour mardi prochain vous devrez m’apporter vos cahiers avec les conjugaisons au participe passé, présent et futur des déclinaisons du verbe moudre qui vous ont été exposées durant ce cours. Au travail messieurs !

    La Diablesse Adriana · il y a 2 jours « 

  • Le verbe moudre est très ancien et c’est le seul verbe de la langue française à avoir à la fois des déclinaisons et des inclinaisons.

    Et, Révérend, en effet suivant ce que l’on moud ce verbe se transforme. Quelques exemples simples et facile à comprendre : (je suis obligée de commencer par le plus simple parce que j’en vois au fond qui ont du mal à suivre)

    Exemples simples donc, prenons le fait de broyer du café.

    Si on broie ce café tout en étant à cheval, on mout le café.

    Ce qui plus tard engendra l’expression bien conne « Ménage ta mouture »

    Si maintenant on broie ce café en étant assis sur un bidet, moudada le café.

    Ce qui plus tard engendra l’expression bien conne « A dada sur mon bidet je moudada mon beau café… »

    On voit tout de suite que suivant la situation il se forme une déclinaison. Ici cette déclinaison est liée au fait que le cheval comme le bidet sont de la famille des Équidés. Le cheval à conservé ses pattes mais le bidet à perdu ses roulettes.

    Prenons maintenant un exemple un peu plus complexe.

    L’action de moudre se décline suivant l’angle de la tangente et l’inclinaison du bilboquet. Exemples :

    Si on broie ce café dans une ligne droite, on moudroit le café

    Si on le broie ce café dans une courbe, on moutourne le café

    Si on le broie dans un sens gyratoire, on mougyre le café.

    La courbure agit donc sur la façon de moudre comme également l’environnement peut agir.

    Ainsi : dans certain cas on moulure le café quand on le fait contre le chambranle de la porte (qui comporte une moulure, je précise vu que au fond de la salle ! Hein ? ça pédale un peu)

    Si on moud ce café la nuit on moutarde le café !

    Si on moud ce café avec un arabe on mouloud ce café !

    Il y a donc une grande variété de façon de décliner le verbe moudre.

    Tu as évoqué le terme « moulition » et en effet cette déclinaison se produit si on moud en cassant un mur

    c’est une moulition (racine provenant bien sur de démolition).

    Le « moudage » s’applique quand la personne est dans la force de l’âge, plus jeune il moujeune bien sur.

    Certaine professions engendre une déviation sufixale (seuls les érudits connaissent ce terme)

    Ainsi le pécheur mouline le café alors que l’éleveur de Bovidés du genre Ovis, moutonne le café.

    Il existe une telle quantité de façon de conjuguer le verbe moudre que l’académie s’est vue contrainte de rédiger un dictionnaire uniquement réservé à l’action de moudre.

    Je préviens tout de suite ceux qui roupillent au fond que pour mardi prochain vous devrez m’apporter vos cahiers avec les conjugaisons au participe passé, présent et futur des déclinaisons du verbe moudre qui vous ont été exposées durant ce cours. Au travail messieurs !

  • La mouture, le broyage.

  • La mouture qui est à la fois l’action et le résultat de celle ci!

  • La mouture. Avec 1 T

  • la moulure !

Laisser un commentaire