norauto ne prend plus les chèques?

c’est écrit en sortie de caisse, mais pas à l’entrée du magasin et la caissière super intelligente te dit qu’une loi est sortie interdisant les chèques.

et c’est contraire à la loi, au dessus de 3000 euros interdiction de payer en liquide ou par carte.

en liquide c’est pour ne pas remettre de l’argent sale dans le circuit et par carte tu ne peux pas faire plus de 3000 euros parfois certaines 1500.

la france est devenue le pays de l’illégalité

c’est vrai qu’avec la carte bleue le commerçant est toujours payé mais le client doit faire le parcours du combattant pour se faire rembourser par les banques en cas de fraude.

je n’irai plus dans ce commerce tout simplement, euromaster prend les chèques et le service est meilleur.

au moins il ne monte pas les plaquettes à l’envers, si, si j’ai déjà lu ça sur des sites automobiles.

Les commerçants peuvent également vérifier (art. L. 131-86 du code monétaire et financier) en consultant le fichier national des chèques irréguliers, tenu par la Banque de France, la régularité de l’émission des chèques qui leur sont remis en paiement d’un bien ou d’un service (éventuelle opposition pour perte ou vol, clôture de compte…).

la je suis d’accord st jean pour la vérification des chèques.

st jean de plus en plus de commerçants refusent les chèques, pourtant lorsque tu achètes une voiture tu ne peux pas payer en liquide c’est assez contradictoire.

ou une maison, appart

4 Answers

  • Aucun commerçant n’est tenu d’accepter les paiements par chèque…!

    Si vous étiez commerçant, et que vous vous soyez déjà assis sur X chèques en bois, vous changeriez radicalement d’opinion…!

    3.000, en liquide, c’est déjà beaucoup…

    Par carte, vous pouvez faire + , tout dépend de vos revenus, et de l’accord de votre banque…

    Donc, rien d’illégal.

    ( La loi n’oblige pas les commerçants à accepter les paiements par chèques sauf s’ils sont affiliés à un centre de gestion agréé (CFA) – article 1649 quater E bis du code général des impôts. Ils peuvent les refuser à toute personne, quelle que soit sa résidence.

    Cette possibilité est offerte en raison des risques d’impayés, de fraudes et des frais de gestion, attachés à ce moyen de paiement. Les commerçants adhérents à un centre CGA sont soumis à l’obligation d’accepter les règlements par chèque.

    Ils peuvent, toutefois, refuser des paiements par chèque dans les trois cas suivants :

    • si le montant à régler est de faible importance et que l’usage fait qu’un règlement en espèces s’impose ;

    • lorsque la réglementation professionnelle impose les paiements en espèces (exemples : pari mutuel, loto…) ;

    • lorsque les frais d’encaissement sont disproportionnés par rapport au montant de la transaction (exemple chèque de faible valeur tiré sur un établissement bancaire étranger).

    Les commerçants peuvent également vérifier (art. L. 131-86 du code monétaire et financier) en consultant le fichier national des chèques irréguliers, tenu par la Banque de France, la régularité de l’émission des chèques qui leur sont remis en paiement d’un bien ou d’un service (éventuelle opposition pour perte ou vol, clôture de compte…).

    D’après une réponse ministérielle publiée au JO le : 01/07/2008 )

    @ Edit : J’ai bien dit que la loi n’obligeait pas, pas qu’elle interdisait…!

    Il est évident que dans l’achat d’une voiture, ou d’une maison, vous ne repartirait pas immédiatement avec la marchandise sous le bras, ce qui donne au commerçant le temps de vérifier la validité du chèque……

  • La caissière n’est qu’une employée qui suit ce qui lui dit la direction.

    Il n’y a pas de loi qui interdit les chèques, par contre, beaucoup d’enseignes veulent se prémunir contre les impayés.

    La carte bancaire est taxée par les banques, mais l’avantage est d’être sûr d’être payé pratiquement tout de suite

  • elle ne te dit pas non plus, qu’ils ont un cota,pour les contre visites.

  • oui , et ?

Laisser un commentaire