Mon petit chat ronronne tellement qu’il m’empèche de dormir et le votre ?

Il est incroyable, on est tous d’accord que c’est chou un chat qui ronronne mais la le soir venu quand il vient dans le lit il l’enclenche le V12 de 9 litre 3 et a peine je le touche c’est double voir triple carburation moteur avec des grrrprrooourgrprrooooou il vient se frotter il en peux plus, il se positione devant mon visage et s’écroule en ronronnant comme un fou.

Je suis mdr la en écrivant mais qu’est-ce qu’il est chiant 😉 allez calme toi petit chat tu vas t’étouffer avec tes ronrons

Moi il dort avec moi ce petit chat sauf quand je fais semblant au beau milieu de la nuit d’aller à la cuisine et que je fais demi tour et m’enferme dans la chambre.

Il se fait toujours avoir 😉

J’adore vos réponses et vos vécus avec ces petits chats je suis mdr…

Un truc drole aussi c’est au bout d’une heure et demie quand on sent gentimment qu’il en fin de prrrourrouuurpprrourrouggrrouoprrouor gentimment le moteur s’arrète et la je fais alors petit chat tu dors ? et la C’EST REPARTI POURROUURRROUPOURRGROUPGROUOPURUURROOUUUU

17 Answers

  • Dormir avec son chat : de bonnes nuits en perspective ?

    S’il dort sur votre lit, votre chat peut mettre en péril votre sommeil pourtant très précieux. Dès le 1er jour à la maison, apprenez-lui à dormir en dehors de votre chambre !

    Votre lit : objet de convoitise pour votre chat

    Confortable, douillet et bien chaud (surtout lorsque vous y êtes couché) : ces 3 caractéristiques de votre lit sont aussi 3 conforts très appréciés de votre petit félin! Ainsi, il n’est pas étonnant que parmi les 1.675.000 chats recensés dans les foyers belges en l’an 2000, un grand nombre dorment dans le lit de leurs maîtres, et qu’en France un sondage BVA auprès de 1.009 personnes révélait il y a quelques années que 45 % des propriétaires de chat dorment avec leur animal. En effet, s’il n’a pas appris à ne pas investir votre lit et ce dès la première nuit passée à la maison, votre chat aura tôt fait de s’y incruster fermement. Dès lors, vous pouvez vous attendre à voir vos heures de sommeil fondre comme neige soleil, aux côtés d’un animal qui ne dort souvent qu’une partie de la nuit et dont l’activité commence dès l’aube. De plus, si certains chats dorment à vos pieds sans déranger votre sommeil, la plupart des autres sont envahissants.

    Les nuits avec votre chat

    Reconnaissant de votre tolérance vis-à-vis de sa présence sur votre lit, votre chat fera état de son bien-être en ronronnant bruyamment. Mais ce bruit si agréable à entendre la journée pourrait vous déplaire pendant la nuit ! Rapidement, il risque de venir s’allonger le long de vos jambes ou de se coller derrière votre dos, de sorte que vous n’oserez plus vous retourner. Dans la nuit, il peut prendre un malin plaisir à se coucher confortablement sur votre oreiller et y entamer sa toilette. Après quelques nuits rythmées par ces activités nocturnes, vous déciderez certainement d’exproprier poussy vers une autre couchette. Cependant, une fois le territoire conquis, votre chat ne voudra s’en défaire sous aucun prétexte ! Vous serez condamné à dormir à ses côtés pour le restant de ses jours. Et si vous tentez de mettre la porte de votre chambre entre vous et votre matou en manque de couette moelleuse, attendez-vous à voir votre porte marquée par ses griffes un peu plus chaque nuit. De plus, le port de boules Quies est vivement conseillé si vous désirez pouvoir fermer l’œil malgré les miaulements plaintifs de votre petit félin.

    Partage du lit avec poussy : votre santé en péril ?

    Outre le manque de sommeil qui résulte souvent de la présence d’un chat sur votre lit, il ne faut pas négliger le risque de lésions corporelles que peut vous infliger votre chat. En effet, tout geste brusque de votre part, éternuement ou autres bruits extérieurs peuvent provoquer une réaction de surprise suivie d’une dilacération de toute peau humaine se trouvant à proximité. De plus, poussy ne manquera pas de saupoudrer vos draps de poils et de squames responsables de l’apparition d’allergies, sans compter la présence éventuelle de puces si votre ami n’a pas été traité contre ces parasites. Tous ces événements peuvent porter atteinte à la bonne entente existant entre vous et votre ami félin. Si vous ne voulez pas prendre ce risque, interdisez-lui l’accès à votre chambre dès son arrivée à la maison.

    http://www.e-sante.fr/fr/magazine_sante/veterinair…

  • J’ai résolu le problème dès le départ en le faisant dormir dans une autre pièce… car j’avais eu un chat auparavant qui était habitué à dormir sur mon lit et j’avais le même problème que toi.

  • Alors ça !

    Je crois qu’on a le même chat, sauf que le mien n’est pas petit du tout!

    En plus, il se couche juste à côté de mon oreille !! Et broubroubrou et broubroubrou c’est limite s’il ne fait pas trembler le lit !

    Et encore pire, quand je suis sur le dos, il vient se mettre sur ma poitrine, allongé de tout son long sur mon buste, il me regarde dans les yeux et il se frotte la tête contre moi l’air de dire bon tu me caresse un peu !!

    Par contre, lorsque je dors avec mon copain, il est très très jaloux, alors il se met entre nous deux et pas question de faire un câlin ! Et entre ses ronronnements et les ronflements de mon homme, pfiou, même pas possible de fermer l’oeil.

    Tout ça pour dire que je n’ai pas trouvé de solution non plus. Je lui ai interdit la chambre la semaine, je ne le prend que le week end avec moi, et il m’empêche de dormir des nuits entière… Heureusement que je l’aime fort celui la, je vous jure !

  • C’est parce que ton chat est encore petit, lorsque j’ai eu le mien, c’était la même chose, impossible de regarder le télé avec un chat qui ronronne dans le cou.. et même pour dormir..

    Tu vas voir avec le temps, il va grandir et cela va s’estomper..

    Le mien ronronne encore mais on l’entend moins..

    D’ailleurs je regrette qu’il n’ait plus son ronron de moteur.. ca me déstressait de l’entendre…

    Tu le regretteras aussi.. mais tu n’auras plus de problèmes de sommeil…

  • Tu ne peux pas l’empêcher de ronronner mais la solution est que tu lui apporte plus d’attention dans la journée et peut être que le soir il sera moins content de te retrouver. C’est un moment qu’il partage avec toi ce qui signifie qu’il t’apprécie. C’est une bonne choses certaines personnes n’ont pas de ronronnement ou de câlins de la part de leurs animaux. Tu es CHANCEUSE ou CHANCEUX

  • Et pour moi les ronrons de mon chat c’est comme la berceuse. J’adore!!!!!!! et je le caresse quand il s’arrête. Voilà.

  • Mon chien ronfle ……….. c’est pas mieux !!!!! Il dort sur son tapis en bas et je l’entends de l’étage !!!!!

  • le mien il se couche prés de mon oreiller,limite si ce n’est pas sur ma tête, alors je n’ai pas intérêt à le caresser sinon j’ai le méme problème

  • moi aussi il faisait ca, avec une petite variante : il me bouffait les cheveux!!! Donc bon, moi j’ai aussi envie de dormir, hein le chat?

    Donc ma petite méthode secrète, la voici la voila, tu lui souffles fort dessus (les chats detestent ca mais au moins tu ne le tapes pas) Tu fais ca plusieurs fois, puis je dois t’avouer qu’apres quand il vient plus t’es toute triste, et c’est toi qui le forces a venir ronronner dans ton lit!

    Si si!!

    😀

  • bonjour moi c est pas mieux elle a 4 mois et elle me tète le cou toute la nuit…que faire

Laisser un commentaire