La scatophilie, est-ce une maladie mentale ?

11 Answers

  • Oui, catégoriquement oui, par preuve scientifique. L’acte scatophile implique une certaine pathologie mentale et c’est souvent l’arbre qui cache la forêt et c’est souvent des gens qui ont eu une enfance très spéciale, ce qui ne veut pas dire que les enfants maltraités deviennent scatophiles, loin de là, c’est surtout que certaines choses dans l’enfance favorisent cela à l’âge adulte et ce n’est que le début de la liste des psychopathologies d’une personne, vu que c’est la forme la plus visible car inhabituelle chez l’humain. les animaux mangent pour certains d’entre eux leur résidus pour diverses raisons mais l’Homme n’a aucune raison de le faire. Et c’est l’acte qui prouve un état mental pathologique, l’article de wikipédia n’en dit pas long mais suffisament pour qu’un scatophile envisage de soigner sa santé mentale globalement, y a pas de honte à aller chez le psy.

  • c’est en tout cas une perversion!

    être pervers est il être malade mentalement? toute la question est là!

    pour mapart je pense que la perversion cache un certain mal être qu’il est parfois difficile d’identifier, mais qui relève néanmoins de la sphère psy.

  • Oui c’est une maladie qui se retrouve dans certaines névroses d’abandon ou de graves traumatismes affectifs ; elle s’observe également chez certains enfants, dans des états de retard mental ou de détérioration démentielle.

    Je trouve ça particulièrement dégueulasse et je ne comprends pas ceux qui font ça…

  • Une question : t’es dans la merde à ce point?

  • Non , c’est la première production humaine

  • Oui c’est inquiétant, et une analyse serait probablement la bienvenue pour rééquilibrer ces adeptes de scato…

    En psychanalyse, la merde, l’argent ou les cadeaux, c’est la même chose. Un scatophile est donc une personne dont la question tourne autour de l’Objet. C’est un grand fantasme de fusion avec l’autre.

  • pour moi,pas une maladie mentale,mais quand meme limite,et difficile a comprendre,mais cela existe,on ne peut pas y donner une raison logique.

  • oui

  • Cette manifestation n’est pas suffisante pour affirmer quoi que ce soit. Connais tu le principe des écosystèmes ? Tout ce qui existe dans la nature a sa raison d’être au sein d’un système et apporte sa pierre à l’édifice du système, quoi que nous en pensions. Il n’est pas suffisant que nous soyons choqués par une attitude pour que cette attitude devienne une maladie.

    Le concept de maladie mentale devrait être révisé au plus vite. Une maladie doit être évaluée en fonction de certains critères très précis pour appartenir à la famille des maladies, et il semble que, sauf exceptions rares ( les conséquences mentales de maladies physiques avérées), aucune « maladie mentale » ne réponde à cette définition. Mais dans le grand public, bien sûr, ces propos mettront du temps à faire leur chemin.

Laisser un commentaire