En quoi le théâtre est-il un miroir de la société dans laquelle il est?

Directrice artistique du Théâtre du Rideau Vert, auteur, comédienne, actrice, réalisatrice, Denise Filiatrault a travaillé dans tous les médias du spectacle.

36 Answers

  • Le théatre est un art proteiforme . Il se veut à la foi « jeu d’acteur  » et satyre d’une société.

    Que ce soit à l’époque des grandes tragédies, au théatre plus léger des comedies de moliere, ou actuellement dans des espaces devenus lieux de vie , le théatre est un miroir de son siécle. Il interroge, mime et exagére les personnages de notre comédie humaine. Il est satyre et dépeind en mots crus une société qui ne cesse de nous interpeller dans des errances et ses frasques allant jusqu’à nous emmener au delà de nou même des jeux de mots facecieux. La comédie dénonce, arrangue, nous interpelle dans chacun de nos actes quotidien. L’acteur devient pour quelque instant une sorte de « boufon du roi », d’avatar carnavalesque communiant par les gestes avec un public pleins de truculence et de verve. Il relie et humanise les grands de ce monde engoncés dans des costumes d’hommes d’état qui les rendent si inaccessibles de nous . Et puis le théâtre est un véritable carrefour des arts que ce soit par la scénographie, ou les décors mais aussi la plasticité et l’expression gestuelle déstructurée des mises en scènes plus contemporaines. Ici, comme dans roman de Kafka ou de Dino Buzzati le théâtre prend corps de la forme de l’acteur, lui donnant un espace presque mythique de représentation de corps structurés. En France on assistance à des spectacles ou les gens sont mélangés. Je pense notamment aux spectacles équestres de Barrabas ou au théâtre atypique d’Ariane Moutchkine au théâtre du soleil. Chacun les grands classiques habitent des personnages du quotidien (Antigone de Sophocle opposée à Antigone d’Anhouil. Il y aurait tant d’autre choses à dire sur ce sujet

  • Miroir de la société …

    N’en sommes nous pas, tous et toutes?

    Nous miroitons

    Nous jouons les « m’as-tu vu? »

    Oupps? … il y a déformation « légère » là non?

    Miroir, miroir, me demandez-vous …

    Qui est la plus belle?

    Oupps …

    Euhhh

    Me briserez-vous en mille morceaux si …?

    Et quoique vous fassiez en cela

    En serez-vous vous-même un « miroir » fidèle?

    Eh bien, c’est votre jour de chance

    … ou la mienne, bien sûr …

    Ce n’est certainement pas la guerre …

    Peu s’en faut! s’indignerons d’autres …

    Ne nous a-t-elle pas tirés des griffes de … en 45?

    Et de la plus courageuse façon?

    C’est pas beau ça, non?!!

    La guerre vous miroite en point d’exclamation!

    Et en pruneaux dans la peau … des autres …

    Les guerres aussi sont des miroirs

    En quoi?

    Le meilleur et le pire s’y côtoient …

    Tout comme au cinéma là …

    Tout comme dans les chansons

    Tout comme au théâtre …

    Le meilleure et le pire …

    C’est cette mosaïque de miroirs

    Qui se jette à nos yeux

    La façon ne devrait pas y transcender le message …

    Au théâtre

    Le message transcende la façon

    Le pire et le meilleur n’en sont chacun que …

    … plus « théâtral » …

    Sur ce « en quoi », Madame

    J’ose vous présenter

    Mon plus théâtral … des respects …

    vieil_adage

    chevalier de mon état … de grâce

    porteur d’eau d’origine

  • Le théâtre reflète des situations ou événements vécus dans la société en général. Il utilise les mots, les habitudes, les tics, les forces et les faiblesses des personnes. Il peut caricaturer le vécu d’une(des) société(s), le rendre dramatique ou tout simplement le soulever afin de susciter la réflexion chez l’auditoire. C’est dans cette optique qu’il devient le miroir de la société.

  • Le théâtre est un reflet de notre société puisque les pièces jouées sont souvent le portrait d’une réalité, mais présentée d’une façon divertissante.

    Les dramaturges québécois, comme Michel Tremblay, montrent des scènes typiques des Montréalais. Dans les pièces que j’ai vu dont  »À toi pour toujours, ta Marie-Lou »,  »Les belles soeurs »… j’ai constaté que le Québécois moyen est un aliéné et c’est horrible de voir que l’on peut s’approprier un personnage. Pour ce qui est du terroir,  »Le Survenant » de Guèvremont, c’est un copier-coller de la réalité.

    Pour le Québec, le théâtre reflète une société qui ne réfléchit pas. C’est ça qui est pathétique!

    Mme Filiatrault, continuez votre bon travail.

  • Le théâtre est un miroir dans la mesure où chaque acteur joue un rôle il porte un masque d’acteur qui lui permet de traduir un fait de société où de critiquer un homme politique avec humour ou non.Le théâtre exprime en fait ce qu’un individu ne peut dire. En général on tire tjrs une morale d’une pièce théâtrale et dans les pays antidémocratique les salles de théâtre sont fermées parce que le régime pourchasse les acteurs. Il est aisé pour un comédien de critiquer un fait de société qu’une personne anodine de le faire .

    Prenons pour exemple la tragédie du roi christophe, ou antigone

  • Lu.

    Je dirais que c’est comme dans la vie…

    Il y a des spectateurs et des acteurs…A notre tour, nous montons sur les planches en espérant faire la meilleure prestation possible.

    A chacun son théâtre…à chacun son jeu de scène…

    Parfois la représentation est publique, d’autres fois elle est intime.

    Tcho.

  • une piece de theatre est le reflet de la societe parce que quand je vais voir une piece de theatre je vois de chose qui arrive dans la vrai vie c’est comme regarder autour de nous et d’etre dans la piece, comme si je serais un acteur qui joue dans la une piece de theatre tout les jours .

    ps je vous trouvais tres bonne dans moi et l’autre comme actrice et aussi tres bonne comme directrice pour crée pleins de pieces ou spectacles formidable bravo

    marco de levis qc

  • À mon avis, ce n’est pas au niveau des pièces que l’on présente au théâtre que l’on peut espérer y retrouver un miroir d’une société donnée. Je dirais que c’est plutôt au niveau du type de public (groupes d’ages, par exemple) qui fréquente le théâtre en général qu’on peut voir un reflet de la société. Aussi, le niveau de subventionnement accordé par les gouvernements indique l’importance que la société accorde aux arts de la scène.

  • Le Théâtre peut être un miroir de la société ou d’une culture. Tout dépend de la dramaturgie, ainsi au Québec, bien sûr il y a Michel Tremblay ou Michel-Marc Bouchard ou en France Éric Emmanuel Schmidt. Cependant, le théâtre n’a pas comme fonction que de refléter la société, il peut aussi le transcender et mener le spectateur dans un univers intime, intérieur et aussi dans un monde ou la poésie, la féerie ont une importance plus grande que le miroir d’une époque. Je songe ici à Shakespeare qui a créé des pièces qui touchaient à la fois un portrait de la société élisabétaine, mais aussi des pièces poétiques comme La Tempête ou Songe d’une nuit d’été.

    Le théâtre est vaste et c’est d’abord et avant tout un lieu, un espace ritualisé coupé du quotidien et qui invite les spectateurs à vivre un moment, un rituel où résonnent parfois sur les planches l’absurdité de notre époque et parfois nous révèle la beauté caché et notre quête du bonheur.

    C’est un sujet vaste qui ne peut être répondu en quelques lignes. Il est utile de lire l’histoire du théâtre pour voir les approches théâtrales qui comme en littérature reflètent le réel, le transfigurent le transcendent ou créent un univers fantaisiste (dans le terme de fantasy).

    Voilà !

  • Lol, bah en tout cas si c’est le cas, on est vraiment dans une société mal barrée… parce que bon, le théâtre français depuis 30 ans, c’est un supplice : il donne très vite envie de dormir, mais comme on est très mal assis, on ne peut même pas fermer l’oeil…

    Heureusement, même dans nos pires cauchemars, la société ne ressemblera jamais au théâtre de Beckett et autre gogos.

Hottest videos

Laisser un commentaire