D’où vient l’expression  » un étouffe-chrétien » ? Et la pâtisserie « le jésuite », pourquoi ça s’appelle comme ça?

110

10 Answers

  • rires… visiblement, on n’a pas grand-chose sur l’origine dans le temps de l’expression… pour le sens, pas mal de sites le précisent, c’est rien qu’une histoire de lieu, la plupart des gens étant chrétiens, ça voulait juste dire que c’était bourratif pour tout un chacun…

    J’ai bien aimé sur expressio le détail des ptits gâteaux super-friables et crépissant l’interlocuteur ! ;o)

    Pour le jésuite, wiki nous dit que « Le nom vient de ce que, à l’origine, ces pâtisseries étaient recouvertes de praline ou de glaçage au chocolat en forme de chapeau à bords relevés comme ceux des Jésuites. »

    Après on peut s’intéresser aux pets de nonnes, aux religieuses, et sur saveursdumonde, on trouve ce passage sur la pâtisserie portugaise :

    « Ce sont les religieuses qui apprenaient aussi, aux filles du peuple, comment satisfaire la gourmandise de leurs maîtresses en confectionnant des « ventres de moine, des gorges d’ange, des lards du ciel .  » moultes appellations dont les recettes semblaient tomber directement des cieux. « 

    Joli non ?!

    Et pis les fromages, tout ça tout ça…. ;o)

    ça serait intéressant de savoir si dans le Judaïsme, l’Islam, et d’autres religions, on a aussi comme ça des noms évocateurs de la religion dominant localement…

  • L’une de mes amies a une belle-mère juive qui lui a refilé une recette de quatre quart casher, c’est à dire ni beurre ni crême. Elle le fait à l’huile d’olive. C’est un peu compact mais excellent. Selon la belle-mère, c’est ce qu’on nomme « étouffe chrétien » et cela date du temps des conversos (convertis de force) En ce temps là, cela se faisait à l’huile de palme qui n’a pas le goût de l’huile d’olive.

    Le jésuite, je ne connais pas. Je préfère franchement la « religieuse » et le « Saint Honoré »

  • et les religieuses… et les nonnettes …

    un « étouffe-chrétien », comme son nom l’indique, est un aliment lourd et compact, difficile à avaler. Chrétien ayant ici le sens d’être humain comme dans l’expression : il ne fait pas un temps à mettre un chrétien dehors.

    Le « jésuite » (aussi appelé « sacristain ») porte ce nom pour sa forme rappelant le chapeau triangulaire de cette congrégation.

  • Durant le moyen-âge occidental, la majorité de la population était chrétienne (avant les schismes orthodoxes, protestants, etc). Donc étouffe chrétien, qui désigne un met bourratif, voulait dire que ça étouffait n’importe qui.

    Quant aux jésuites, il s’agit d’un ordre religieux catholique qui a pour mission le prosélytisme et l’enseignement. En Belgique, de nombreuses écoles secondaires sont encore aux mains des jésuites et font parties de l’élite intellectuelle (par exemple le collège Saint-Michel de Bruxelles qui est une des meilleures du pays).

  • comme les pets de nones,..faut peut- etre les essayer pour les apprécier …

  • Très dôle, c’est une expression que j’emploie souvent d’ailleurs, genre les sandwiches bourrés de frites à l’intérieur…

    Ou plus drôle, les desserts arabes qu’on peut acheter dans certains kebabs, « rose des sables » « makrout » et autres trucs 100% pâte d’amandes / sucre / miel.

    Le truc bien…. Nourrissant !!

    Je les appelle toujours « étouffe-chrétien » ça me fait marrer. Le patron du kebab aussi, il se marre avec moi.

     » Alors je voudrais deux de vos étouffe-chrétiens, là… Ouais c’est ça… Celui avec des noisettes partout… »

    (j’en raffole)

  • je pense que ça existe mais beaucouuuup moins qu’on le pense , certains crient a l’islamophibie (je sais pas si ce mot existe) dés qu’une remarque, une critique ou un regard leurs déplaît…. donc il faut faire attention avec ça. a force de se poser en victime on fini forcement par agacer… bonne journée 🙂 ——————————- coucou @GdS toujours aussi sage a ce que je vois bizz et a bientot

  • Pour l’étouffe-chrétien, d’après ce qu’on m’a dit, c’était au temps des Croisades, parce que ce petit gâteau compact avait tendance à passer difficilement lorsqu’on le mangeait trop vite.

  • Bonjour, en fait « étouffe » car c’est un gateau étouffant à pate epaisse et « chretien » pour faire référence à l’homme

Hottest videos

Laisser un commentaire