comment appele t-on l’accent en forme de vague sur les n espagnol merci?

13 Answers

  • l accent en lui meme s appelle la « tilde » cependant si tu doit epeler un mot contenant ñ tu dira « égné « 

    Et au risque de me tromper mais mes 12 ans d etudes de l espagnol me´protegent un peu de cela meme en espagnol on dit « tilde », a mon avis tilda n existe pas…

  • un « tilde » il me semble

  • On appelle ça un tilde.

  • Le tilde est un signe diacritique de l’alphabet latin utilisé dans de nombreuses langues. Il sert aussi, quand il possède une chasse, de signe de ponctuation permettant de séparer des éléments en opposition (en phonologie, par exemple : /s/ ~ /z/ → « le phonème /s/ s’oppose au phonème /z/ »).

    On trouve fréquemment en paléographie latine un signe, nommé titulus, le plus souvent tracé comme un trait suscrit devenant par la suite ondulé, signalant, entre autres fonctions, qu’une lettre a été omise dans l’écriture pour économiser de la place. Ce signe est devenu très fréquent comme marque abréviative dans les manuscrits occidentaux latins puis byzantins grecs. Il s’est transmis à d’autres écritures, comme le gotique ou l’alphabet cyrillique, où il se nomme titlo. Outre son utilisation comme signe d’abréviation, il a aussi fréquemment été placé au-dessus de lettres devant se lire comme des nombres dans les numérations alphabétiques issues des usages grecs et latins.

    Consulter abréviation et numération (romaine, grecque, cyrillique, copte, gotique, etc.) pour plus d’informations.

    Du titulus au tilde [modifier]

    En Espagne, le titulus (dont le nom est devenu tilde en castillan après être passé par le catalan title) représente la suspension (comprendre « omission abréviative ») d’une ancienne lettre n (d’abord en fin de mot puis en fin de syllabe). Les scribes médiévaux ont pris l’habitude d’utiliser le titulus pour noter la présence d’un phonème /n/ altéré au contact d’un autre /n/ : deux /n/ à la suite ayant évolué en /ɲ/ (gn de gnon), ils se sont servis de n̅ pour représenter ce nouveau phonème, étranger au latin. En castillan, par exemple, doña /doɲa/ vient d’un ancien donna, écrit don̅a dans les manuscrits. La forme du titulus devenu tilde est maintenant toujours ondulée. Il faut noter qu’en castillan, toujours, la lettre ñ est considérée comme une lettre à part entière, y compris pour le classement alphabétique.

    Le portugais a étendu ce procédé pour noter la nasalisation des voyelles : ã correspondant alors à an, par exemple. Comme en Espagne, il s’agit de la marque de suspension d’une consonne n altérée (ici amuïe avec nasalisation de la voyelle précédente). L’usage a été repris par un grand nombre de transcriptions phonétiques, dont la celle des romanistes ainsi que l’alphabet phonétique international.

    En français, jusqu’au XIXe siècle, le tilde a été employé dans un même sens : un mot comme grand était souvent noté grãd. Il est ensuite sorti des usages et la lettre n (ou m) a de nouveau été employée. Actuellement, il n’est plus utilisé que dans des emprunts étrangers (cañon).

    Dans tous les cas, même si les locuteurs ne le sentent pas forcément, le tilde signale un ancien /n/.

    Tilde chassant [modifier]

    Le tilde peut aussi servir de symbole typographique. Il est alors dit chassant (il possède son propre espacement) et médian (on le trace au milieu de la hauteur d’x).

    On l’utilise ainsi en informatique:

    Sous UNIX, ~ désigne le répertoire de l’utilisateur courant : si l’utilisateur connecté est robert, ~/truc est donc un raccourci pour /home/robert/truc.

    Sous Windows, le même signe est utilisé pour la gestion interne des noms de fichiers.

    En programmation C, ~ permet de faire une opération logique NON complète. Par exemple, en 16 bits : ~0x0044 = 0xFFBB (notation hexadécimale).

    D’autre part, il sert aussi à indiquer des paires minimales (en phonologie) ou, par extension, des paires (voire plus) en opposition : ainsi, « A ~ B » signifie « A par opposition à B ».

    Il est obtenu sur la plupart des claviers français sous Windows en tapant [Alt Gr]+[2] ou [CTRL]+[ALT]+[2] et sous Mac OS en tapant [Alt]+ [N]. Pour les claviers n’ayant pas de touche tilde en tapant [ALT] + 126, il peut etre remplacé dans les adresses internet par %7E (ou %7e).

    Titulus, petit écriteau antique [modifier]

    Le titulus était aussi un petit écriteau qui énonçait le crime de la victime durant l’Antiquité. Fixé habituellement sur un bâton, il était porté à l’avant du cortège du futur supplicié en sortant de la prison puis cloué sur la croix au-dessus de la tête.[réf. nécessaire]

    Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Tilde »

  • excellente question il y a deux jours j’ai voulu écrire el ninio mais je n’ai pas pu trouver sur mon clavier ce « n ».

  • ça===>> ñ

    ça s’appelle un n « tilde » ou la tilda si tu veux le dire en espagnol! 🙂

  • en français c’est masculin, c’est le tilde. en espagnol j’aurai dis la tildé (je réentends ma prof lol) mais la je suis pas sure…

  • Prononce Egne et ecrit Ñ. Cela remplace notre nye. voila! J’spere que ca aide!

  • la tilda

    arsenic, tu appuyes sur « alt Gr » et en même temps sur la touche « 2 » et ensuite tu relaches et tu tapes « n » ça fait  » ñ « 

  • « tilda »

Hottest videos

Laisser un commentaire